Articles de la catégorie Cinéma


« En corse, entre terre et mer, des hommes se battent aujourd’hui pour sauver leur emploi et conserver des droits, acquis bien souvent au prix de lourds sacrifices, au cours des siècles, grâce aux luttes de leurs aïeux. A travers des portraits de plusieurs marins, le secrétaire du syndicat des Travailleurs Corses, Alain Mosconi et Gérard Romiti, président de la Prud’homie des marins pêcheurs de bastia, nous retracent cette histoire »   Un reportage, pas très récent, […]

Mare d’una tarra ribella (M. Thibout-Calandrini)



Cette collection vous invite à partager la vie de quelques artistes, artisans, agriculteurs qui vivent leur passion au quotidien. Au fil des jours, des saisons, au gré de leur travail, rencontres avec des personnages ordinaires, amoureux de leur terre, de leur village, de leur métier… Dans ce numéro trois, Antonini de père en fils : Chez les Antonini, on sait ce que travailler veut dire… Entre les vignes et les agrumes, à San Antoninu, découverte de […]

Portaits n°3 “La Corse ce n’est pas que des paysages” (L. Billard)



Portraits….La Corse ce n’est pas que des paysages Cette collection vous invite à partager la vie de quelques artistes, artisans, agriculteurs qui vivent leur passion au quotidien. Au fil des jours, des saisons, au gré de leur travail, rencontres avec des personnages ordinaires, amoureux de leur terre, de leur village, de leur métier Dans ce deuxième dvd : Un peu de Pierre Pardon : sculpteur ? peintre, plasticien ? Un peu de tout ça à la fois, et autre […]

Portaits n°2 “La Corse ce n’est pas que des paysages” (L. Billard)



Portraits….la Corse ce n’est pas que des paysages Cette collection vous invite à partager la vie de quelques artistes, artisans, agriculteurs qui vivent leur passion au quotidien. Au fil des jours, des saisons, au gré de leur travail, rencontres avec des personnages ordinaires, amoureux de leur terre, de leur village, de leur métier Dans ce numéro 1, Découvrez au fil des saison le métier d’apiculteur, de la transhumance à la production de miel avec Marie […]

Portaits n°1 “La Corse ce n’est pas que des paysages (L. Billard)



Mateo Falcone habite à la lisière d’un maquis à Porto-Vechio, en Corse. Un jour, il décide d’aller voir un de ses troupeaux avec sa femme. Fortunato, son seul fils héritier, voit arriver un homme s’appelant Gianetto qui lui demande de le cacher. Le jeune homme accepte alors pour cinq francs. Un peu plus tard, six hommes armés se présentent chez Mateo Falcone et demandent à Fortunato où est passé l’homme qu’ils poursuivaient. Après discussion, Fortunato […]

Matéo Falcone (E.Vuillard)



A runcata signifie le braiement en Corse mais c’est aussi  le nom d’une association pour la sauvegarde de l’âne en Corse : omniprésent dans les campagnes jusqu’aux années 60, l’âne était en train de disparaître peu à peu. Au cours d’une ballade à travers la Corse, on découvre l’histoire d’un animal mais surtout l’amour que lui porte toujours les habitants Symbole d’un passé, l’âne incarne tout un mode de vie rurale et un certain rapport avec […]

A Runcata (L.Billard)



Une terre pourquoi faire ? La terre de Balagne…si convoitée ! pourra-t-elle rester ou redevenir agricole, grenier de la Corse ? Là où violence et défaitisme alternent, des femmes et des hommes tentent de s’organiser : ils ont créé des associations foncières, une à Pigna et une à Lama. Et c’est autour de ce travail que s’intéresse ce documentaire

Une terre, pourquoi faire ? (L.Billard)



  40 ans de lutte entre l’Etat français te le mouvements nationalistes auront mis la Corse à feu et à sang. En 2014, les dernières armes sont déposées. S’imposer par les urnes sur une terre pacifiée, tel est désormais l’objectif du courant nationaliste. Mais l’ombre du passé pèse sur les mémoires. Personne n’a oublié les trop nombreuses victimes, les basses œuvres des officines et les ravages des guerres fratricides. A l’heure dub renouveau politique, quel […]

Terra di i turmenti (La huit)



Yvan Colonna a été l’homme le plus traqué de France, l’ennemi public numéro 1. Son visage a été placardé dans toutes les mairies, les préfectures, les gares, les commissariats…   Trois procès l’ont désigné comme l’assassin de Claude Erignac. Trois fois, il a répété qu’il était innocent. Trois procès, et toujours cette drôle d’impression de ne rien savoir de lui. On connait son nom. On se souvient de son visage. Mais que sait-on au fond […]

Yvan Colonna, l’impasse (G.Perez & S.Lajus)