Terra di i turmenti (La huit)


 

40 ans de lutte entre l’Etat français te le mouvements nationalistes auront mis la Corse à feu et à sang. En 2014, les dernières armes sont déposées. S’imposer par les urnes sur une terre pacifiée, tel est désormais l’objectif du courant nationaliste. Mais l’ombre du passé pèse sur les mémoires. Personne n’a oublié les trop nombreuses victimes, les basses œuvres des officines et les ravages des guerres fratricides. A l’heure dub renouveau politique, quel bilan tirer de ces années de braises ?

Ex- membre d’Accolta Naziunale Corse (ANC), l’abbé Mondoloni a été menacé de mort par certains nationalistes. Réunis autour de sa personne, acteurs et témoins privilégiés de la lutte, se livrent à un difficile inventaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *