Archives du mois : mai 2019






À l’orée de Bonifacio. La maison se trouve sur les terres de Cavallo Morto ; l’un des plus anciens domaines agricoles de l’extrême Sud, une oliveraie de quinze hectares d’arbres multi-séculaires, entourée de plaines où paissent les chevaux. Un paysage profondément méditerranéen où vous recevra l’hôtesse Fabienne Maestracci, oléiculteur et écrivain. Dans la maison de maître, datant du XVIIè  siècle, quatre chambres  d’hôtes ont été aménagées. Chacune dispose de sa propre salle de bains, deux avec […]

Le domaine de Cavalo Morto



« En corse, entre terre et mer, des hommes se battent aujourd’hui pour sauver leur emploi et conserver des droits, acquis bien souvent au prix de lourds sacrifices, au cours des siècles, grâce aux luttes de leurs aïeux. A travers des portraits de plusieurs marins, le secrétaire du syndicat des Travailleurs Corses, Alain Mosconi et Gérard Romiti, président de la Prud’homie des marins pêcheurs de bastia, nous retracent cette histoire »   Un reportage, pas très récent, […]

Mare d’una tarra ribella (M. Thibout-Calandrini)



Nommé Inspecteur des Monuments historiques en 1834, l’auteur de Carmen, Prosper Mérimée (1803-1870), parcourt la province et dresse un premier état de la France monumentale, mêlé de notations pittoresques et personnelles dans un style brillant. Cette nouvelle édition des Notes de voyage, en quatre volumes maniables, augmentée d’une chronologie et d’une bibliographie mises à jour, reprend l’édition complète et aujourd’hui introuvable de 1971. Pierre-Marie Auzas, Inspecteur général honoraire des monuments historiques, ayant occupé le même […]

Notes d’un voyage en Corse (P. Mérimée)



Edmond Simeoni s’est éteint le 14 décembre 2018 à l’hôpital d’Ajaccio. Médecin, humaniste, défenseur intransigeant de la démocratie et des droits des peuples, le père du nationalisme corse contemporain est resté pour beaucoup l’homme d’Aleria. Celui qui en août 1975, avait occupé une cave viticole dans la plaine orientale de l’Île, osant, le premier, défier l’Etat français. Le sang avait coulé, malgré lui, et il ne se l’était jamais vraiment pardonné. Il y à quelques […]

Les mémoires d’Edmond Simeoni (A.Chabanon)