Les murs de vos prisons (F. Maestracci)


murs prisons 001 (Large)

On sonne à votre porte au petit matin. Des inconnus vous demandent de les suivre : «pour quelques heures, Inutile de s’inquiéter ». Vous vous exécuter, la carte bleu-blanc-rouge exhibée à l’entrée, assortie d’un fax illisible intitulé « commission rogatoire » sont de puissants arguments. Et vous disparaissez.
Votre famille vous cherche des jours durant, on ignore où vous vous trouvez, ce que vous êtes devenue. Si vous voulez rentrer chez vous, ça se négocie. La liberté contre un papier signé. Vous refusez et vous êtes rayée du monde des vivants. Ça s’appelle un enlèvement, je crois.
Vous évoluez en un monde clos. Environnée de centaines de femmes qui y partagent votre espace. Elles parlent, rient, mentent, dorment, se parent, elles ont peur, aussi. Un genre de sérail. Ça s’appelle Fleury-Mérogis. Ça, j’en suis sûre.

(Fabienne Maestracci fut incarcérée durant 13 mois à Fleury-Mérogis. Elle apprend à résister. Être là n’est pas vivre là. Son cœur vogue vers son pays « ma terre d’espace et de liberté ». Dans ce livre, elle relate avec une infinie sensibilité la cruauté mais aussi l’humanité du monde carcéral…Un livre sur le courage des femmes, sur leur ténacité et leurs faiblesses. À lire pour en sortir un peu meilleur)

Paule Istria-Feuillet, du magazine Avantages.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *