La Corse à l’épreuve de la guerre (H Chaubin)


épreuve (Large)Octobre 1943 : la Corse est la première partie du territoire français à se trouver libérée. Cette action décisive pour la suite des opérations, puisque les alliés pourront à partir de cette base stratégique organiser leur débarquement en Italie, a été réalisée, pour l’essentiel, grâce à l’action des maquisards.
Depuis 1939, la guerre avait été pour l’Île une expérience distincte de celle qu’a connue le territoire continental. Parce que la population a subi des privations et une crise sanitaire sans équivalent. Parce que l’occupation, à partir de novembre 1942, a été, comme en zone sud, essentiellement italienne, et qu’elle a accru les tensions entre irrédentistes favorables à un rattachement à la Péninsule et patriotes hostiles à cet expansionnisme fasciste. Enfin, parce que les clivages politiques du continent ne s’y reproduisent pas à l’identique, et que ce sont plutôt les appartenances claniques et familiales qui ont déterminé l’engagement dans le pétainisme, la Résistance ou la Collaboration.
Pourtant, aucune étude spécifique n’avait jusqu’à présent été consacrée à cet aspect déterminant de l’histoire de la France pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *