L’autre Corse d’Yvon Toussaint


“Une haine de Corse”, dit Talleyrand pour définir la “passion unique” qui anime le comte Charles-André Pozzo di Borgo (1764-1842) àl’égard de Napoléon.Ce vrai-faux roman est une belle histoire de haine comme il y a de belles histoires d’amour, entre un personnage immense qui ébranle le monde et un obsessionnel qui, après avoir été son compagnon d’adolescence à Ajaccio, le traque obstinément et stimule contre lui l’animosité des princes de l’Europe entière.
Une cavalcade de quelques vingt années qui, partie de “l’Île de beauté” va de Londres à Vienne, de St Petersbourg à Paris, jusqu’à la “morne plaine” de Waterloo où Pozzo retrouve enfin Napoléon terrassé et s’évaporant dans la fumée de la bataille.
Cette biographie romancée est une étourdissante chevauchée d’un bout à l’autre d’une Europe disloquée par la Révolution, le Consulat et l’Empire. l’Europe des proscrits, des émigrés, des comploteurs de toute aubédience. mais aussi celle des cours, des chancelleries, des alcôves et des congrès. Alexandre 1er, tzar de toutes les Russies, Franz, empereur d’Autriche, Talleyrand, Metternich, le prince de Ligne, Wellington et tant d’autres en sont le protagonistes, eux qui voient sans cesse surgir comme un furet cet inlassable gentilhomme corse, hanté par sa vendetta. Et qui témoigneront tous de son intelligence politique comme de son obstination rageuse.
Un destin stupéfiant et injustement méconnu: celui de l’autre Corse.
L’autre Corse, l’homme qui haïssait Napoléon.
 l'autre 001

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *