Amortem (F.J Bianconi)


« Antoine luttera toute son existence, en quête de la vie.

Il côtoiera longuement la, mort, mais il restera convaincu qu’il n’est jamais trop tard pour donner la vie. Imprégné de sa culture corse, il est à la recherche de son éternité malgré la perte d’une fille en bas âge.

Bernard, son fils, surmontera son amour refoulé, inassouvi, sa sensibilité à jamais blessée, conséquence de l’incompréhension de ses parents, des turpitudes de la société régie par le sexe et l’argent.

A l’image de son père, dans la même recherche d’éternité, en quête d’un amour véritable, lui aussi rencontrera la mort, dans des conditions dramatiques, tout d’abord pendant la guerre d’Algérie puis enfin dans sa propre chair.

Dans le tourment sonore de ses flots, lacérant avec acharnement leur voile d’écume sur ses rochers cristallins, la Corse, Île de Beauté, semblera lui composer un hymne à la vie pour finalement l’emporter dans le linceul de l’utopie »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *