Pouvoirs et fortifications dans le nord de la Corse au XIè -XIVè siècle (D Istria)


chateau (Large)

L’étude archéologique des châteaux et des habitats fortifiés médiévaux du nord de la Corse, permet de mettre en évidence un phénomène castral peu dynamique qui ne fait que se juxtaposer au réseau ecclésiastique, dense et bien structuré, organisé à partir de la fin du XIè siècle sous le contrôle de l’Archevêque de Pise.

Certes, le château a joué un rôle militaire important, mais ses promoteurs comptaient sans doute bien plus sur son pouvoir d’intimidation que sur sa capacité à résister aux sièges ou aux assauts d’une véritable armée. Il n’en demeure pas moins une réalité qui a marqué le paysage par une architecture originale et un symbole, celui d’une aristocratie qui a su l’utiliser pour mettre en place un système qui, bien qu’extrêmement très fragile, lui était largement profitable.

Ainsi, à travers l’étude de ces fortifications, on entrevoit l’évolution des structures du pouvoir et de peuplement qui sont à l’origine des circonscriptions territoriales actuelles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *