Le temps des guitares Lanzalavi D


cabarets

Le temps des guitares, pour tous les Corses, c’est l’âge d’or de l’immédiat après-guerre jusqu’au début des années quatre-vingt.

C’est le temps des « cabarets » qui fleurissent dans la droite ligne des cantines d’antan, et celui des chanteurs de « variétés » qui, démocratisation des électrophones aidant, commencent à être connus au-delà de leurs villes et villages, parfois même jusqu’à Paris.

C’est le temps de l’amour, de l’insouciance et de la fête. Celui où les ritournelles se mêlent au répertoire des airs traditionnels que chacun connait et fredonne avec plaisir.

C’est aussi le temps des voix inoubliables : Charles Rocchi , Antoine Ciosi, Regina & Bruno, Maryse Nicolaï, les frères Vicenti, Tony Toga etc…

Celui des guitares et mandolines enchantés des Bonelli, des Lanzalavi et de tant d’autres magiciens de la fête.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>