Yvan Colonna « L’innocence qui dérange » R Laurette


l'innocence qui dérange

Le roman de Ghjuvanni Stephagese, clés pour l’affaire Colonna avait permis, sous le couvert de la fiction, de vivre de l’intérieur la tragédie d’un homme et de sa famille.

Avant le troisième procès rendu possible par la décision de la Cour de cassation, Roland Laurette revient sur cette affaire, dont il est l’un des meilleurs connaisseurs. Il démonte, cette fois au premier degré, la terrible machination qui a conduit un innocent à être condamné à la peine la plus lourde du code pénal.

Une documentation considérable et une enquête et une enquête minutieuse lui permettent de dire les faits. Dans leur terrible nudité. S’ils déshonorent la République, c’est sans doute parce qu’elle n’a pas su s’imposer à elle-même la séparation des pouvoirs…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>