Les mazzeri de Settemonti ( M Piazza)


settemonti (Large)

Au lendemain du 13 Mai 1958, après avoir été grièvement blessé en opérations, Marc-Aurèle Grimaldi, ancien militant du RPF et lieutenant parachutiste dans une unité de choc en Algérie, revient en permission de convalescence dans sa famille à Settemonti aux environs de Corté. Alors que le pays espère en des temps nouveaux, Marc-Aurèle va se trouver cet été- là à la jonction de deux univers.

De jour, cherchant à disculper son vieux voisin solitaire Zù Terenziu d’une accusation de meurtre, il va se trouver impliqué dans une enquête policière et politique visant à identifier les prolongements en Corse d’un réseau qui veut s’implanter dans l’île afin de fournir en armes les rebelles du FLN Algérien. Il devra compter, pour parvenir à ses fins, avec de vieilles blessures mal cicatrisées depuis la libération et que tout le monde, à force d’en taire le souvenir, croyait oubliées.

De nuit, il va se sentir appelé en rêve, au cours de songes de plus en plus oppressants et va entrevoir l’univers des Mazzeri, ces « tueurs d’âmes » corses qui sont parmi les derniers officiants de la plus antique des religions du monde, celle des chamanes. Car comment Zù Terenziu, qui vit coupé de tout, peut-il avoir prédit sous le coup de la colère à son voisin Ghjuvann’Andria qu’il ne lui restait plus longtemps à vivre, bien avant que l’on n’entreprenne réellement de l’abattre ? Et pourquoi Ginefra, sœur jumelle de Zù Terenziu, parcourt-elle toutes les nuits le maquis au point d’en revenir à chaque aurore toute écorchée par les buissons et les mains couvertes de griffures sanglantes ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>