Articles de la catégorie Corse, moyen-âge et révolution


furiani (Large)
« se tu si bravu vai in Furiani » « Si tu es brave, va à Furiani », proclamaient en 1763 les Génois, en promettant une grande récompense au premier d’entre eux qui ! planterait leur drapeau sur les murs de Furiani. Au temps de Pascal Paoli, général de la nation corse insurgée contre Gênes, la possession du village fortifié de Furiani permet de contrôler l’existence de Bastia, la capitale génoise dans l’île. Aprement disputé, […]

Le siège de Furiani (M Piazza)



chateau (Large)
L’étude archéologique des châteaux et des habitats fortifiés médiévaux du nord de la Corse, permet de mettre en évidence un phénomène castral peu dynamique qui ne fait que se juxtaposer au réseau ecclésiastique, dense et bien structuré, organisé à partir de la fin du XIè siècle sous le contrôle de l’Archevêque de Pise. Certes, le château a joué un rôle militaire important, mais ses promoteurs comptaient sans doute bien plus sur son pouvoir d’intimidation que […]

Pouvoirs et fortifications dans le nord de la Corse au XIè -XIVè siècle (D Istria)



trois pretres (Large)
La révolution corse, commencée en 1729 a été la première des révolutions du 18è siècle, qui vont imposer l’esprit des lumières et particulièrement le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. On sait que le clergé insulaire a jouer un rôle essentiel durant les 40 années de ce combat. Trois de ses membres, Erasmo Orticoni, Don Gregorio Salvini, Bonfiglio Guelfucci, tous trois balanins, ont été des acteurs centraux avant ou pendant le généralat de Pascal Paoli. […]

Trois prêtres balanins au coeur de la révolution corse (Luciani, Belgodere,Taddei)



violence (Large)
Longtemps la question de la violence a été traitée de façon réductrice, en la renvoyant au seul phénomène du banditisme. La lecture romantique de la vendetta a abouti à la construction d’un banditisme « d’honneur », pour touristes et cartes postales avant de l’être pour les Corses eux-mêmes par un jeu de miroir. La réalité est tout autre si l’on interroge des périodes plus anciennes. Pour point de départ à toute analyse il faut prendre […]

La violence dans les campagnes corses du XVIè au XVIIIè siècle (A-M Graziani)